La Commission

Publié: 
le mercredi 04 janvier 2017

TransAqua – la Commission des eaux usées du Grand Moncton – a annoncé en novembre 2016 que l’actuel taux unitaire de 210 $ restera le même pour 2017. Malheureusement, certains médias ont récemment établi des liens erronés entre l’augmentation des tarifs pour aqueducs et égouts dans la région du Grand Moncton et le projet de TransAqua.

L’entente de financement tripartite conclue par TransAqua, la province du Nouveau-Brunswick et le gouvernement du Canada signifie que TransAqua n’aura pas à emprunter d’argent pour exécuter son projet en fonction des estimations des coûts des travaux dont on dispose actuellement. TransAqua a reconnu il y a plusieurs années la nécessité du traitement secondaire pour se conformer aux exigences de la réglementation fédérale d’ici 2020. Une augmentation graduelle des tarifs a été lancée pour éviter aux contribuables un choc tarifaire à la fin du projet, comme cela a été le cas ailleurs. Les taux unitaires pour le traitement des eaux usées sont restés à 110 $ de 1994 à 2004 et ils ont augmenté graduellement jusqu’à atteindre 210 $ en 2016, soit une augmentation annuelle moyenne de 8,30 $. C’est la participation demandée aux contribuables dans le cadre du projet.

En 2017, TransAqua lancera un programme de gestion des actifs dont la raison d’être sera de déterminer quand des équipements majeurs, des bâtiments, des conduites collectrices et des structures doivent être remplacés et de veiller à ce que les fonds nécessaires pour ce faire soient en place afin d’éviter le recours à des emprunts à l’avenir. D’ici 2020, l’initiative aura été entièrement mise en œuvre et elle fournira les renseignements détaillés requis pour voir à ce que la structure tarifaire soit juste et équitable pour les contribuables tout en veillant à ce que TransAqua optimise ses ressources et demeure financièrement viable.

Au sujet de TransAqua

TransAqua / Commission des eaux usées du Grand Moncton (www.transaqua.ca) a été établie en 1983 pour répondre aux besoins des trois collectivités de Dieppe, de Moncton et de Riverview en matière de collecte et de traitement des eaux usées. Depuis, pour mieux remplir son mandat, elle a mis en place un réseau de collecte de 31 kilomètres ainsi qu’une installation de traitement. Elle fait également figure de chef de file en ce qui a trait à la réutilisation des biosolides pour produire un compost de type AA (le plus haut niveau de qualité atteint au Canada) et ainsi éviter leur élimination dans un lieu d’enfouissement. Elle s'apprête à moderniser ses installations afin de pouvoir améliorer le procédé de traitement secondaire des eaux usées, ce qui lui permettra de répondre, d'ici la date d'échéance de 2020, aux règlements obligatoires que le gouvernement fédéral a récemment adoptés.

Personne-ressource pour les médias :

David Muir, CPA, CA
Président
TransAqua / Greater Moncton Wastewater Commission
506-387-7977
dmuir@transaqua.ca
www.transaqua.ca

© CEUGM, 2014. Tous droits réservés.